Inauguration de la salle Intermède

16 février 2019

Samedi 9 février, la nouvelle salle Intermède a été officiellement inaugurée

Inauguration en présence de Christine Cloarec, députée, Jean-Luc Chenut président du conseil départemental, Richard-Daniel Boisson, sous-préfet et Thierry Pigeon, Maire de Louvigné-de-Bais.

Inauguration_DSC_2593-ldInauguration_09-02-2019-ld

 

Plus d’information sur les caractéristiques de la salle

Extrait de l’article du journal Ouest-France du 13/02/2019

La nouvelle salle polyvalente Intermède vient d’être inaugurée. Montant total de l’investissement: 2,3 millions d’euros.

La nouvelle salle Intermède, située chemin des Diligences, a été officiellement inaugurée samedi.

Lors de son discours, Thierry Pigeon, le maire, a tenu à souligner les richesses de la commune, tant patrimoniales qu’économiques ou sociales, culturelles et sportives (lire ci-dessous).

«Restait donc à notre commune à moderniser les installations existantes qui datent de 1965 et qui ne sont plus en mesure de proposer les services et équipements de sécurité conformes aux exigences réglementaires et aux besoins de nos associations qui se développent année après année», a rappelé le maire.

Plusieurs configurations possibles

La décision a été prise fin 2011 d’engager le projet de construction d’une nouvelle salle communale. Sept années auront donc été nécessaires, de la validation du projet fin 2012 à la réception du bâtiment fin 2018.
D’une surface de 317 m², la salle permet d’accueillir 900 personnes debout, 296 en configuration repas et 400 en configuration spectacle grâce à une tribune télescopique rétractable.

De plus, cette salle peut être cloisonnée en deux salles distinctes de 169 m² et 148 m².

La scène de 97 m² et ses loges d’artistes avec douche permettront d’accueillir nombre de spectacles. Le hall d’entrée, d’une surface de 10 m², permet un accueil dans les meilleures conditions. La cuisine et son sas thermique de 28m² confèrent à la salle les attributs nécessaires à l’organisation de repas «traiteur» de qualité.

Le coût global de ce projet aura été de 2 340000 €, dont 200 000 € de subventions de l’État au titre du fonds d’investissement au soutien local et 241 300 € au titre du fond de concours de Vitré communauté.

Pôle santé et déviation: deux autres projets

Pôle santé

Le pôle santé, regroupant les différentes compétences (médecins, kinésithérapeutes, infirmières, dentiste, podologue, orthophoniste, psychologue) en un seul et même lieu, auquel s’adjoindra la pharmacie. « Il s’agit là d’un projet d’envergure impatiemment attendu, tant par nos concitoyens que par les professionnels concernés, dans un contexte national marqué par l’apparition de zones médicales problématiques pour la qualité des soins apportés aux populations concernés ».

Déviation de la RD777

Autre projet phare: la déviation de la route départementale 777 traversant aujourd’hui l’agglomération. Outre l’amélioration des conditions de circulation et la sécurité routière sur l’axe Bain-de-Bretagne-Vitré, il s’agit de fluidifier la circulation en centre-ville de Louvigné-de-Bais tout en favorisant le développement et l’urbanisation de la commune.

Ce projet, dont l’origine remonte à 2005, a fait l’objet de multiples variantes. Les travaux de réalisation des ouvrages d’arts devraient débuter au second semestre 2019 pour s’achever avec la construction de la déviation en 2020.

Les autres atouts de la commune

Louvigné compte, au dernier recensement, 1940 habitants.

La commune possède un riche patrimoine historique: l’église Saint-Patern (datant du XII siècle), la chapelle Saint-Job, de nombreux manoirs de la fin du Moyen-Âge, des calvaires et autres fours à pain.

«Des chantiers de restauration ont été engagés pour pouvoir ouvrir, prochainement, ce magnifique patrimoine au public», a expliqué Thierry Pigeon, le maire, lors de l’inauguration de la nouvelle salle polyvalente.

De nombreux projets de lotissements ont été menés et de nouveaux sont en cours.

D’importantes entreprises, pourvoyeuses d’emplois, sont implantées dans la commune. Le tissu artisanal et commercial est bien fourni et les professions de santé sont bien présentes.

Sans compter le centre culturel, le centre de loisirs et les deux écoles qui accueillent 300 élèves.

En outre, 23 associations culturelles et sportives animent la commune tout au long de l’année.